07 septembre 2018

L'Aude

Cours séjour au bord de la méditerranée pour fuir un peu la chaleur ambiante et retrouver nos petits. Tout le monde était au rendez-vous, la chaleur aussi !

N'étant pas très adepte de la plage, nous avons visité le village de Peyriac-de-mer le long de l'étang de Bages et de Sigean. Très belle nature sauvage et peu touristique (une aubaine). Arrêt goûter au bord de la berge, un cours instant nous n'entendions que le vent et les battements d'ailes des flamants, qui d'ailleurs n'étaient pas vraiment rose !

flamants

De retour dans le massif de la Clape, tout un petit monde s'agite (enfin roule au pas) sur les routes environnantes. Les vignerons perchés sur leur drôle de tracteur défilent avec leur remorque remplie de raisin qui deviendra le divin nectar des Corbières, fierté de la région. 

Donc nous en avons profité pour visiter une des plus belles propriétés viticole du massif, Le Château le Bouis. Cinq femmes vigneronnes ont fait la renommée du domaine et de ses vignes qui s'étendent jusqu'à la mer. Très belle découverte, les installations anciennes et contemporaines se fondent à merveille. Je suis toujours un peu surprise qu'un tel paysage rocailleux et sec puisse abriter de telle pépite.

cave Le Bouis

cave Le Bouis - 2

Vigne et cactus

_MG_1644

Quelques végétaux font de la résistance dans cette sècheresse ambiante.

Bonne journée à tous

 

Posté par lecieletlacerise à 12:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


23 août 2018

Lyon et ses alentours

Quelques jours passés en agréable compagnie chez nos amis lyonnais. Première visite tout à fait surprenante dans le village d'Hauterives (Drôme), au Palais idéal du facteur Ferdinand Cheval.

Ce modeste facteur se mit en tête en 1879 de construire un palais de ses mains à l'emplacement de son potager avec les pierres qu'il amassa tout au long de ses tournées. Il y consacra 33 ans de sa vie. Ce palais extraordinaire fut l'objet de nombreux hommages entre autres : A. Malraux, A. Breton, P. Picasso.

"Le soir à la nuit close quand le genre humain repose, je travaille à mon palais. De mes peines nul ne saura jamais"

Ces quelques vers écrits par cet homme symbolisent son courage et sa tenacité.

Palais F

Palais F

Une petite halte pour admirer la vue sur le Rhône magestueux qui file en lacet vers la méditerranée

IMG_3195

Jolie balade également dans le massif du Pilat pour atteindre Sainte Croix en Jarez (Loire), petit village qui abrite un monastère fondé en 1280. Cette Chartreuse, retirée du monde est plantée dans un jardin bucolique où foisonnent légumes en tout genre et simples médicinales. Une merveille !

La Chartreuse

Promenade dans la ville de Lyon pour y admirer l'imposante basilique Notre Dame de Fourvière qui veille sur la ville.

_MG_0995

et puis les innombrables charmes de cette cité, petites rues piétonnes, jolis portails, le fleuve scintillant et les incontournables traboules

Lyon

Encore merci à nos guides et leur connaissance du terrain qui nous font découvrir leur petit coin de France. Ils se reconnaîtront ...

Pour regagner notre base toulousaine, nous nous devions de faire un détour par Millau pour en admirer le viaduc. Cet ouvrage imposant et contemporain se fond parfaitement dans le paysage aveyronnais.

IMG_1058

Douce nuit à vous qui passez par là.

 

 

Posté par lecieletlacerise à 22:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 juillet 2018

Gruissan

Nous sommes allés, comme chaque année à Gruissan. En ce début de saison la côte est encore la seule propriété des autochtones. 

Pas question d'amener notre petite troupe en bord de mer, l'autan souffle sur la plage des tourbillons de sable, nous en avons pour quatre jours sur un séjour d'une semaine ! Mais les retrouvailles avec nos petits audois n'ont pas de prix !

Je me souviens, il y a quelques années, de notre première venue dans la région. Une escapade d'une journée, où nous avions prévu (naïfs que nous sommes) un pique-nique devant la grande bleue avant un bain rafraichissant. Nous étions tout réjouis de constater qu'en plein mois d'août, la plage était déserte ... La tempête de sable était telle que nous avons dû déjeuner dans la voiture et reprendre, à regret, le chemin de la maison.

Gruissan ville

 La campagne n'offre pas de végétation luxuriante, si ce n'est la vigne à perte de vue. Les aiguilles de pin jonchent le sol sous le soleil brulant et laisse aisément imaginer les départs de feu que l'on déplore chaque année. Nous avons tout près de notre location un magnifique bougainvillier qui tranche avec l'aridité du paysage. Je me surprends à envier la campagne normande et ses collines verdoyantes ...

Gruissan plantes

Nos trois compères profitent de la piscine dès les premiers rayons du soleil, et le soir venu nous énumèrent, avec la rigueur d'un enquêteur professionnel, le nom de leurs nouveaux copains, leur provenance géographique et la composition de la famille qui les accompagne. Les enfants ont une aptitude naturelle pour se créer des liens en toute simplicité. Pas question de déroger à la baignade du lendemain, les rendez-vous sont déjà pris.

Nous sommes allés visiter la grotte du Limousis, divin moment de fraîcheur ! 13,5° pendant la visite, dans le coeur du Minervois. 

grotte Limousis

Une balade d'une heure qui nous fait découvrir ce que la nature façonne de plus magique sans l'intervention de l'homme. On accède, en fin de parcours, à "la salle du lustre", il s'agit d'une concrétion d'aragonites de plusieurs mètres cubes, une merveille !

aragonites

Les enfants ont apprécié les stalagmites pour leur ressemblance à un monde peuplé, d'objets et de personnages imaginaires.

Si vous passez dans la région, aventurez-vous dans les collines du Minervois et poussez vos pas jusqu'à la grotte. 

IMG_3022

Douce semaine à vous

 

 

Posté par lecieletlacerise à 18:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 juin 2018

Le Quercy

Comment vous parler de la Dordogne sans tomber dans les superlatifs galvaudés ! J'en avais gardé quelques souvenirs d'enfance mais revisiter la région fut un enchantement.

Une première étape à Sarlat au coeur du Périgord noir, ville superbe avec ses bâtisses médiévales et ses ruelles pleines de charme.

Sarlat 

Chaque pierre semble avoir une histoire, et le soleil présent a rendu la balade fort agréable.

Ensuite, nous avons fait une halte à Rocamadour. Ce vieux village et ses falaises escarpées sont une merveille ! Aussi la visite se mérite, nous l'avons faite au pas de gymnastique, à travers les interminables escaliers pour parvenir au centre du bourg, le tout sous un soleil de plomb, bien évidemment un arrêt s'imposait chez le glacier pour rafraîchir les marcheurs quelque peu assoiffés. Compte tenu de la typologie du terrain, l'emplacement du glacier n'était pas fortuit ...

Rocamadour

Rocamadour 2 

Le temps imparti au séjour étant restreint, nous avons quitté les lieux un peu frustrés, sachant que nous y retournerons pour découvrir musées et petites échoppes. 

Au retour vers Toulouse, nous avions convenu de nous arrêter à Saint Cirq Lapopie, afin de voir si la réputation du village "un des plus beaux de France" n'était pas usurpée. Que neni ! En cheminant le long du Lot au détour d'un virage, est apparu dans toute sa splendeur le village à flanc de falaises. Arrêt immédiat pour une dernière grimpette, toujours sous un soleil ardant (on ne peut qu'en même pas manger des glaces à chaque étape).

St Cirq Lapopie

St Cir Lapopie

Sans titre1St Cirq Lapopie 2

Nous avons découvert un village médiéval niché au coeur du parc naturel des Causses du Quercy. J'ai aperçu dans quelques ruelles des petites galeries de peinture qui mériteront une prochaine visite, sans oublier une balade en bateau sur le Lot qui serpente en contrebas.

Evidemment, en cet fin juin, nous avons senti que ces villages typiques de notre France profonde attendaient de pied ferme, toutes terrasses et tables déployées, le touriste juilletiste qui aura le bon goût de se hasarder dans ce beau Quercy.

A visiter absolument !

Bon week end à vous charmants visiteurs  

 

 

Posté par lecieletlacerise à 17:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 juin 2018

L'Aveyron !

Une escapade mi-ensoleillée, mi-pluvieuse dans ce département si cher à mon coeur, l'Aveyron. Un petit coin que je ne connaissais pas encore et que j'ai découvert avec ravissement.

Comme on peut changer avec le temps, gamine, deux mois de vacances annuels dans le Rouergue (pour-que-la-petite-parisienne-respire-le bon-air) finissait par me donner une indigestion de la campagne !

Najac 1

Voilà Najac village moyenâgeux situé au confins du Tarn et Garonne et de l'Aveyron. Un éclairci nous a permis de prendre quelques photos. On aperçoit dans la brume, le château qu'habitait le seigneur d'antan.

Najac 2

 

Najac 3

 

Nous avons traversé Villefranche de Rouergue et nous nous sommes arrêtés à Monteils sur les bords de l'Aveyron. Jolie campagne toute proprette de 500 ames. Maisons en pierres et toits de lauzes font partis du paysage, sans oublier les vâches qui nous ont regardé d'un oeil dubitatif .... Il ne vient pas grand monde par ici !

Monteils 1

Roses

Des roses à l'orée d'une ferme, tellement jolies !

Monteils Carles

Après s'être extasiés sur cette nature luxuriante, il était grand temps de nous restaurer. Nous nous sommes donc installés à une table de la "ferme-auberge" de Jacky Carles (passage obligé pour tout aveyronnais qui se respecte).

Alors là régression totale on se retrouve chez la grand-mère au coin du feu. Ce jour là il faut bannir tout régime hypocalorique, végétarien ou végan, on est dans l'antre de l'ogre (M. Carles sur la photo). Démarrage du menu par une soupette de légumes, pour amorcer les délices de canard qui s'en suivent et clôturer ces agapes par une tarte aux fruits. 

 Cette auberge sera portée à l'écran courant septembre dans l'émission "les carnets de Julie".

IMG_0125 RT

Un petit tour bien agréable dans cette jolie vallée.

Douce nuit à vous qui passez par là

 

 

Posté par lecieletlacerise à 23:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


06 mars 2018

Les Pyrénées

Oh un mardi ensoleillé ! (une brèche parmi ces jours que dis-je semaines pluvieuses !) nous a permis une escapade au coeur des Pyrénées. Nous avons profité de la présence de nos 3 lascars pour une journée de ski de fond au plateau de Beille, petite station familiale à 1785 m d'altitude, le soleil était au rendez-vous (la foule aussi !). 

Après moult chutes, nos apprentis skieurs ont apprécié la glisse sur pistes vertes et bleues (les noires étant encore à proscrire). Le retour fut beaucoup plus calme que l'aller à croire que leur belle énergie était restée ensevelie dans la neige. De quoi raconter aux copains à la rentrée.

Voici quelques photos du paysage entourant le plateau, on se sent apaiser et tout petit.

Beille 2

Beille 1

Vous qui passez par là, je vous souhaite une douce journée.

 

 

Posté par lecieletlacerise à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2018

Festival des lanternes de Gaillac

Le festival des lanternes se tient au coeur du parc Foucaud à Gaillac. Il a lieu dans le cadre du jumelage de Gaillac avec la ville chinoise de Zigong, qui nous offre sa première représentation en Europe. Un spectacle tout en lumière qui prend corps à la nuit tombée. Animaux, fleurs, dragons, ainsi qu'un bel hommage au vignoble gaillacois sont à découvrir au fil de la balade. La plupart des sujets est entièrement confectionnée en soie et animée. 

C'est une féérie de lumière des plus surprenante. Nous avons retrouvé, le temps de la visite, nos yeux d'enfants et sommes repartis éblouis. 

N°1

N° 2

N°10

N°5

N°6

N° 7

N°9

N° 8

Si vous n'êtes pas très loin aller voir ce festival, il a lieu jusqu'au 31 janvier, c'est une merveille.

Douce nuit à tous.

Posté par lecieletlacerise à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2017

L'Atlantique

Nous voilà à nouveau au Pays Basque, région que nous avions découvert en mai avec une envie d'y retourner au plus tôt ! Hors saison évidemment. Honte à nous toulousain qui n'avions jamais fait l'effort des trois heures de route qui nous séparent de cette superbe côte. Cette fois ci, nous avons entraîné un couple d'amis dans notre périple, qui ne connaissait pas le Pays Basque ! Impensable.

Nous avons pris nos quartiers au coeur de Biarritz ensoleillé.

20170926_140359

 

mais il faut vous dire, qu'au delà des visites culturelles prévues par un mari féru d'histoire, j'avais envie tout simplement de m'assoir sur un rocher et de rester des heures à regarder et écouter l'océan, majestueux, puissant, intimidant pour moi qui ait malheureusement peur de l'eau (je sais c'est affligeant, mais après moulte essais, je me sens toujours mieux au sec)

Biarritz mer 2

je voue donc une admiration sans borne à ces surfeurs que l'on croise si souvent à Biarritz.

Nous avons pris le chemin de Bayonne sous le soleil et visité la vieille ville typique, peu de touristes, on se serait cru au printemps.

Bayonne rues

 

Bayonne maisons

 

Bayonne mairie

 

 Toutes ces maisons sont typiques mais différentes, leur base est en pierre et l'étage est structuré de pans de bois. A chaque coin de rue l'appareil photo est mobilisé avec des prises plus ou moins réussies, les rues étroites ne laissant pas le recul nécessaire pour des photos bien cadrées. 

La mairie de Bayonne a été construite en 1842, elle se trouve au coeur de la ville au confluent de l'Adour et de la Nive. La vue depuis les quais du fleuve avec les bâtisses blanches surprend par rapport au reste de la ville. 

Bayonne cloître

Visite de la cathédrale Sainte Marie de Bayonne de style gothique attenante au cloître inondé de soleil, une merveille. 

Le lendemain départ pour Hendaye, où nous avons pris le train pour San Sebastian. Une demi-heure plus tard, nous étions en Espagne. 

San Sebastian ville

 

Venant du nord de l'Allemagne, sur les bords de la Baltique (cf billet du 20/09/17), j'ai l'impression de changer de planète. Ici nous sommes proches des 28°, la plage est envahie de touristes ou de locaux et tout ce petit monde bronze et barbote comme en plein été ! Mais point de farniente, nous avons beaucoup de choses à découvrir et nous nous lançons à l'assaut du mont Urgull, dominé par le Sacré Coeur. Les photos ci-dessus ont été prises depuis le sommet, on y voit les deux plages qui entourent San Sebastian. Je vous passe les efforts fournis pour monter un nombre incalculable de marches et de raidillons pour parvenir au faîte de la colline ... Le point de vue se mérite !

San Sebastian

 

Sur la photo de droit la statue de Jésus qui surplombe le mont Urgull.

Bien évidemment, nous avons repris des forces devant un plateau de tapas, le système est traite, on ne sait lesquels choisir, et ne voulant manquer aucune de ces délicieuses saveurs, on a tendance à charger un peu l'assiette, mais les calories avaient été éliminées auparavant, alors ...

 Avant de quitter ce joli coin, une ultime photo de l'océan le soir.

20170928_184539

 Douce nuit à tous

Posté par lecieletlacerise à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2017

Roquebrun

Une semaine passée au bord de la grande bleue pour y retrouver nos petits qui profitent de leur ultime semaine de vacances (éh oui, bientôt finie la rigolade !) mais bronzer sur le sable ce n'est pas vraiment mon truc, et puis, bien qu'aimant le soleil, je me méfie de ce magnifique accélérateur de rides (je préfère qu'elles prennent leur temps pour s'installer, je sens d'ailleurs qu'elles ont déjà fait quelques repérages sur le terrain).

Donc après avoir convaincu petit mari et toute la famille, nous voilà partis, pique-nique dans le coffre, vers l'arrière pays entre l'Aude et l'Hérault. Nous avons passé la journée au bord de l'Orb (ce qui m'a permis de rafraîchir mes connaissances géographiques). Il s'agit d'un joli petit fleuve qui arrose la commune de Roquebrun située dans le parc national du haut languedoc. Ce village est accroché sur le flan d'une colline et le paysage est magnifique ! Je vous montre

Roquebrun

Baignade générale dans une eau transparente et petites balades en canoë pour achever cette belle journée. De mon côté, j'ai fait provision de galets, plus beaux les uns que les autes, afin de les peindre à tête reposée. Il a fallu, à regret, faire des choix,  petit mari m'ayant rappelé que nous ne disposions pas d'une semi-remorque mais d'un modeste véhicule familial.  

Visite de ce charmant petit coin à refaire dès que possible.

Douce soirée à tous.

 

 

Posté par lecieletlacerise à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2017

Le Pays Basque

Le Pays Basque, région dont la réputation n'est plus à faire, mais que nous ne connaissions pas (comment ! Vous n'êtes jamais allez au Pays Basque ! Et ben non). Lacune comblée. Nous voilà de retour, enchantés.

Nous avons choisi une chambre d'hote au coeur de la campagne à un km de l'Espagne. Dépaysement total, un propriétaire basque adorable et intarissable sur sa région. Nous avons appris beaucoup de choses, et grâce à lui, effectué moulte visite en évitant les pièges touristiques. Je passe sur le petit déjeuner délicieux, composé de produits maison.

Au cas où il vous prendrait l'envie d'une petite escapade basquaise, consultez leur site : http:www.chambredhotebasque.fr

Pays basque

Nous avons commencé notre périple par la visite de Biarritz, rien à voir avec notre côte méditerranéenne, aux bords de mer parfois un peu trop bétonnés. C'est une ville dans son jus, les maisons sont typiques, pimpantes et fleuries, la plage en contrebas de la ville était déjà investie par les baigneurs (je n'ose imaginer l'affluence au mois d'août ...).

Biarritz

Visite de Saint Jean de Luz, tout aussi typique.

Priorité aux gâteaux basques du salon de thé Etchebaster (au diable la culture, à moi la divine gourmandise arrosée de thé vert), puis les papilles réjouies nous avons repris notre promenade jusqu'à la maison de Louis XIV, où celui-ci séjourna pendant plus d'un mois pour y signer le traité des Pyrénées et épouser Marie-Thérèse d'Espagne.

St Jean de Luz

 

Nouvelle halte à Hendaye, puis Fontarabia en Espagne. Les maisons sont toujours typées avec leurs pans de bois et leurs volets peints de couleurs vives, le tout orné de fleurs.  

Fontarabie

 

Une ballade dans l'incontournable Espelette (non je n'ai pas fait de photos de piments séchés !), ville bâtie au pied du château des barons d'Ezpeleta, imposante bâtisse qui abrite maintenant la mairie et le syndicat d'initiative.

Avant de repartir, arrêt obligatoire à Ascain pour faire provision de tissus basque, chez Lartigue (la magasin est superbe, la propriétaire charmante et nous avons pu visiter l'atelier de tissage). Il y avait des merveilles et j'aurai pu acheter la boutique.

Une chose est sûre, nous reviendrons.

Douce nuit !

 

Posté par lecieletlacerise à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]